Yûichi Yokoyama


Né en 1967, le plasticien japonais Yûichi Yokoyama vit et travaille en banlieue de Tokyo. Diplômé du département de peinture de Musashino Art University, il s’est d’abord consacré exclusivement à la peinture, avant d’étendre ses recherches graphiques et picturales au champ de la bande dessinée.
Par ses travaux, Yokoyama s’attache à explorer un monde radicalement autre, à présenter les fragments d’un au-dehors, d’un ailleurs, d’un demain que rien n’annonce. Les paysages et les architectures y sont composés de volumes simples où se révèle une nette prédilection pour la ligne droite ; les femmes n’y existent pas, tandis que les hommes, affublés de masques et de costumes déroutants, s’y livrent froidement à des actions opaques.
Les dessins de Yokoyama ne ressemblent à rien d’autre. Inutile donc de s’embarrasser à son égard des habituelles distinctions (manga, bande dessinée, roman graphique…) : se plaçant — sans pose, sans provocation ni volontarisme — hors de toute catégorie établie, son travail ignore simplement les influences et les écoles aussi bien que les genres.

Par le biais d’un compte twitter, Yûichi Yokoyama tient quotidiennement ce qu’il appelle son « journal d’un mangaka ».

REVUE DE PRESSE

World Literature Today, Bill Kartalopoulos, 1/3/2016
Japanese art comics icon Yūichi Yokoyama pushes the basic codes of manga so far [+]
Parcours des arts, n°40, Marie Claudel-Dumet, 1 octobre 2014
Mais l’expérience va au-delà. [+]
Zoom Japon, n°43, Jean Derome, 1/9/2014
« Tout d’abord, j’ai toujours été intéressé par les civilisations inconnues et étranges... » [+]
ActuaBD, François Peneaud, 10/9/2005
On sait bien qu’il revient aux petits éditeurs de nous faire découvrir des auteurs à part, parfois moins faciles d’accès [+]
Pré carré (n° 2), L.L. de Mars, 4 juillet 2013
Le travail de Yûichi Yokoyama est très étroitement lié en France à l’existence des Éditions Matière [+]
Yuichi_Yokoyama
Dominos

« L’exposition Dominos s’intéresse aux relations complexes qui existent entre la BD et l’art contemporain. On y trouvera aussi bien des artistes produisant des récits en images comme Jim Shaw, que des auteurs de BD s’inspirant du champ de l’art comme Yûichi Yokoyama. Cette exposition s’articule selon le principe de la séquence, une image en appelant toujours une autre… »
Œuvres de Öyvind Fahlström, Freistilmuseum, Peter Halley, Steven Parrino, Niklaus Rüegg, Jim Shaw et Yûichi Yokoyama.
Circuit
Centre d’art contemporain
9 avenue de Montchoisi, Lausanne
du 11 septembre au 17 octobre 2015

vue_fahls_ruegg_parrinoIMG_9292IMG_9313
Fashion and Closed Room

À l’occasion de la parution de son dernier ouvrage Fashion and Closed Room, aux éditions 888 Books, plusieurs événements consacrés à Yûichi Yokoyama sont organisés conjointement, à Tokyo, par les galeries Arataniurano et NADiff :

__ exposition « Fashion and Closed room » à la galerie Arataniurano , du 30 mai au 4 juillet 2015

 ;
__ exposition « Fashion and Closed room » à la boutique NADiff a/p/a/r/t, du 5 juin au 3 juillet 2015 ;
__ « L’atelier de Yokoyama » animé par le dessinateur, le samedi 13 juin 2015 (14-17 heures) et le dimanche 28 juillet 2015 (14-17 heures), à la boutique NADiff a/p/a/r/t (séances de dédicace à partir de 17 heures) ;
__ « Brocante Yokoyama » : pendant toute la durée de l’expo « Fashion and Closed room », et parallèlement à celle-ci, exposition-vente d’objets personnels de Yûichi Yokoyama, à la boutique NADiff a/p/a/r/t ;
__ « Bibliothèque Yokoyama » : une sélection de livres de littérature, de poésie et de photographie proposée par Yûichi Yokoyama à la boutique NADiff modern (grand magasin Bunkamura, Shibuya), du 5 juin au 3 juillet 2015.

Yokoyama_fashion_and_closed_room_cover
This is Neo Wall

Sur l’un des murs de façade du Musée international du manga de Kyoto sont projetées des images spécialement réalisée pour l’occasion par Yûichi Yokoyama, tandis qu’une salle du musée accueille les planches originales d’un récit dans une scénographie originale dérivée du décor de celui-ci.

« This is Neo Wall. Gathering Celebrities and Beasts »
Kyoto International Manga Museum
du 6 mars au 31 mai 2015

150203_Yokoyama_Study_green
Boutique Hermès, Shinjuku

Pour célébrer la réouverture, le 1er novembre 2014, de sa boutique située dans le grand magasin Isetan de Shinjuku (Tokyo), Hermès a choisi de faire appel à Yokoyama. Celui‑ci a conçu l’illustration de fond de la vitrine principale, un récit en bande dessinée mettant en scène à sa façon les signes emblématiques et l’univers de la marque, ainsi qu’une série d’affiches, de cartons d’invitation et d’illustrations publicitaires.

HERMES_Shinjuku_YOKOYAMA_2014_vitrine_1HERMES_Shinjuku_YOKOYAMA_2014_vitrine_2HERMES_Shinjuku_YOKOYAMA_2014_vitrine_6HERMES_Shinjuku_YOKOYAMA_2014_posterHERMES_Shinjuku_YOKOYAMA_2014_signaletique_3
Logical Emotion. Contemporary art from Japan

L’exposition collective présente des planches de bande dessinée de de Yûichi Yokoyama parmi des travaux de Noe Aoki, Koji Enokura, Kazunari Hattori, Akihisa Hirata, Ryoji Ikeda, Teppei Kaneuji, Yayoi Kusama, Taiji Matsue, Masayasu Mitsuke, Tatsuo Miyajima, Hiroshi Sugito, Go Watanabe.

Museum Haus Konstruktiv
Selnaustrasse 25, Zurich
du 2 octobre 2014 au 11 January 2015

Museum_Haus_Konstruktiv_YOKOYAMA_2014_2015