La Terre de glaceYûichi Yokoyama traduit par Céline Bruel


Trois personnages —hommes? robots? extraterrestres? mutants?— en cherchent un quatrième dans un pays de glace et de neige. Leur enquête les conduit à rencontrer d’autres personnages —hommes? robots? extraterrestres? mutants?— aux mœurs étranges et aux goûts violents.
Ce nouveau volume de Yûichi Yokoyama est présenté par son auteur comme une suite possible à La Salle de la mappemonde. On retrouve en effet de l’un à l’autre quelques protagonistes qui pourraient nous être familiers s’ils n’étaient si taciturnes, et la même ambiance sombre, une atmosphère épaisse de violence latente, de crime dissimulé sous la glace. Comme dans La Salle de la mappemonde, le dessin énergique, saturé, presque frénétique de Yokoyama établit une tension inouïe avec l’attitude distanciée et le calme apparent des protagonistes. Il n’est pas indifférent que la figure emblématique, presque totémique, de ce récit soit le requin…

REVUE DE PRESSE

Les Inrockuptibles, Anne-Claire Norot, 27/6/2018
Entrer dans le théâtre étrange de Yûichi Yokoyama est toujours une expérience déroutante, et terriblement passionnante [+]
Jean Snow (blog), Jean Snow, 31/8/2016
[…] the graphic energy found in his books is reason enough to pick them up. [+]
AV Club, Oliver Sava, 13/9/2017
[…] It offers a lot for people who appreciate visual abstraction and seeing how a person’s unique perspective shapes a story in unconventional ways [+]
The Comics journal, Ryan Holmberg, 20/9/2017
[…] Rather than a comics-themed space, Yokoyama offers a comics-engineered space [+]

Commander La Terre de glace

prix pour :

96 pages, noir & blanc, 23 mai 2018
broché, 15 x 21 cm
9782916383569, 15 €

Tucker Tiger

À la fin de La Terre de glace, un taxi surgit de nulle part et, dans une course effrénée, emporte au loin les protagonistes du récit. Pour ce véhicule, Yokoyama semble s’être souvenu du prototype de blindé léger Tiger, développé par la firme Tucker en 1938: curieux bolide à l’allure de jeep Willis surmontée d’un dôme de verre à l’épreuve des balles…

la_terre_de_glace__taxi_1terre_de_glace_postface_Tucker_Tiger_stripesla_terre_de_glace__taxi_2
taxi driver

L’aspect du conducteur de taxi qui apparaît en fin d’ouvrage a été inspiré à Yûichi Yokoyama par un portrait «à l’occidentale» de Nagamasa Yamada —un aventurier japonais devenu gouverneur d’une province de Thaïlande, au XVIIe siècle—, où celui-ci est vêtu d’un riche vêtement de style hollandais.

la_terre_de_glace__taxi_driver__yamada_nagasama
Iceland : la terre de glace

«J’avais d’abord intitulé cette histoire La Mer gelée (Hyoukai), puis j’ai opté pour Iceland, sans pour autant vouloir désigner un lieu ni un pays existant. C’est juste un endroit où il y a beaucoup de glace.
L’histoire se déroule quelque part sous les hautes latitudes de la région arctique —même s’il est peu probable de rencontrer dans ces eaux glacées le genre de requin dangereux qui apparaît au début du récit. L’écosystème décrit ici est plutôt inadapté à ce climat, et je doute qu’on trouve de tels arbres bordant les routes du Grand Nord.» (Yûichi Yokoyama, extrait de la postface de l’ouvrage.)

C’est en effet sous le titre Iceland que l’ouvrage a été publié au Japon, en Chine, en Espagne et aux USA. Pour la présente édition française, nous avons préféré adopter la traduction littérale de «Iceland», qui a le mérite de s’approcher de l’intention initiale de l’auteur et aussi d’évacuer toute analogie réaliste.

Print