FondationJulien Gobled


Fonder c’est poser, c’est commencer. C’est tracer, en guise de dessin, des formes géométriques (un ovale, une barre noire, une surface dégradée du noir au blanc, du vide), pourquoi pas alignés sur une invisible grille.

Fonder une bande dessinée, c’est aller un peu plus loin, c’est introduire dans le dessin, en guise de récit, des changements, du mouvement, une évolution (dupliquer, décaler, assembler, composer), une succession d’images.

Fonder c’est ne jamais se répéter.

Fondation c’est fonder.

Commander Fondation

prix pour :

14 volets, offset, noir & blanc, septembre 2018
leporello, 11,5 x 15 cm
tirage limité à 300 exemplaires, non diffusé en librairie
, 3 €

modules

Au commencement était la page blanche, la grille cachée, l’ovale, le rectangle noir, et le dégradé sombre.

fondation_05